Le site web d’un centre d’archives est une salle de lecture | L’histoire contemporaine à l’ère numérique

À l’invitation de Martin Grandjean, j’ai eu le plaisir de participer à une table-ronde au forum des archivistes qui s’est tenu à Troyes la semaine dernière (un compte rendu est disponible sur le site du forum). L’exercice de la table ronde est toujours à la fois intéressant et frustrant. Intéressant car il permet aux auditeurs d’écouter des points de vue complémentaires, parfois divergents, sur une question. Frustrant, car le public comme les intervenants ne peuvent développer et sont souvent contraints de rester relativement superficiels. Or, mercredi dernier, un point m’a particulièrement laissé sur ma faim: une question, posée à la fin de la session, à laquelle je n’ai pu répondre faute de pouvoir prendre la parole (le temps, notre enemi de toujours…) En substance: «On numérise massivement depuis de nombreuses années. Les chercheurs ne reviennent pour autant pas dans les salles de lecture. Pourquoi?»

Sourced through Scoop.it from: histnum.hypotheses.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s